Ecoutez cet article

C’était au cours d’un point de presse organisé ce jeudi 28 mars 2019, à la résidence du feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba, que la Convention démocratique du parti UDPS (CDP), s’est réuni pour présenter la Commission de discipline qui va auditer les députés et responsables soupçonnés de corruption.

À cet effet, le CDP qui est l’organe de concertation du parti tel est un Conseil d’administration au sein d’une entreprise, refuse de reconnaître Jean-Marc Kabund comme Président intérimaire de l’UDPS.

« Le président Félix Tshisekedi est vivant et il n’a pas démissionné, il ne jouit pas d’un empêchement définitif. La Constitution de notre pays en son article 66 demande tout simplement au Président de la République élu de choisir sa fonction comme Chef du parti et sa fonction comme Chef de l’État. Parce que c’est deux fonctions sont incompatible. Mais tant qu’il ne pas mort, ni démissionnaire, il n’y a pas de président intérimaire, ni dans notre statut », a déclaré Victor wakwenda Bukasa, président du CDP

Et d’ajouter : « le CDP prendra des dispositions idoines pour combler la vacance temporaire à la tête du parti, mais en attendant le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, demeure président hôte autorité de référence du parti, et le secrétaire général continue la gestion quotidienne des activités du parti selon l’article 24 des statuts de l’UDPS/Tshisekedi. Il n’existe donc pas de président intérimaire. » ajoute-t-il.

Roberto Tshahe

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici