Ecoutez cet article

Se considérant toujours innocent suite à la reprise de son procès en appel après sa condamnation au premier degré à 20 ans de travaux forcés pour détournement des deniers publics, le président national de l’Union pour la Nation Congolaise Vital Kamerhe sort de son silence et réagit.

“À la veille de mon procès, je garde la foi en Dieu, juste juge, que nous allons nous retrouver bientôt. Mes sincères remerciements à vous tous pour l’amour, la compassion et le soutien. Je nous exhorte à construire un Congo d’amour, dans nos différences, pour le bien de tous sans exclusive”, a écrit Vital Kamerhe.

Dans cette correspondance, le président national de l’UNC a ensuite remercié les autorités du pays pour lui avoir donné l’autorisation de se faire soigner à l’hôpital Nganda de Kintambo où il se trouve actuellement.

“J’exprime ma profonde gratitude aux autorités du pays qui ont permis à ce que je puisse bénéficier mes soins médicaux au centre hospitalier Nganda où je vous écris. Merci aux médecins ainsi qu’au personnel soignant de l’attention particulière qu’il ne cesse de prouver pour ma santé “,

Vital Kamerhe rassure qu’il a travaillé sans cesse pour l’intérêt du pays et du bien-être de la population tout en invitant les militants et cadres de l’Union pour la Nation Congolaise (son parti politique) à soutenir les actions social pour le bien-être de la population.

Ordinholas Mobala
Bosolo

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici