Ecoutez cet article

Les gymnastiques judiciaires reprennent le lundi 15 février pour Vital Kamerhe, l’ancien Directeur de Cabinet du président Tshisekedi. Ce sera donc la réouverture du procès en appel devant la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe. Le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), condamné à 20 ans de travaux forcés dans le procès 100 jours pour détournement, corruption et blanchiment de capitaux dans l’affaire des maisons préfabriquées, sera une énième fois devant le juge, pour plaider certainement non coupable sur les faits qui pèsent sur lui. A quelques jours du procès, son parti se mobilise pour une journée de prière en sa faveur, sur toute l’étendue du territoire national.

Des cultes d’actions de grâce seront organisés ce samedi 13 février sur l’ensemble du territoire national, afin d’implorer la miséricorde de Dieu et la justice divine en faveur de l’ancien Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat.

A Kinshasa, une messe sera dite en la Cathédrale Notre Dame du Congo, à Lingwala à partir de 9h00. Le Secrétaire Général de l’UNC, Aimé Boji demande à chaque interfédéral de prendre toutes les dispositions utiles pour la réussite de ces cultes.

La première phase des démêlés de Kamerhe avec la justice comme le rappelle la journaliste Colette Braeckman, avait déjà fait couler beaucoup d’encre : le juge Raphaël Yanyi, chargé de l’affaire et qui entendait bien enquêter sur toutes les complicités éventuelles, avait trouvé la mort dès les premiers jours du procès.

Lorsque la sentence fut prononcée en première instance, Vital Kamerhe n’était pas seul devant les juges ; un homme d’affaires libanais Jamal Samih fut condamné également de même qu’un banquier de nationalité américaine Erwin Blattner, mais les deux hommes furent rapidement autorisés à quitter le pays, selon la journaliste du quotidien Le Soir.

A la Prison centrale de Makala où il purge sa condamnation, l’état de santé de Kamerhe s’est de plus en plus empiré. Plusieurs demandes d’évacuations sanitaires lui ont été refusées.

Aujourd’hui, à quelques jours de la réouverture du procès, les avocats de Vital Kamerhe, comme d’habitude, se disent confiant et plaident pour qu’il soit retransmis en direct sur la chaîne nationale comme c’était le cas lors du procès au niveau du Tribunal de Grande Instance, en première instance.

Rappelons ici que vendredi 7 août dernier, à la prison centrale de Makala siégeant en chambre foraine, la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, chargée d’examiner en profondeur le jugement prononcé par la première instance, avait en guise de rappel, renvoyé la cause au 21 août, afin de régulariser la saisine pour le compte de la plaignante, la République. L’audience n’avait duré qu’une dizaine de minutes.

Avant celle-ci, les avocats de Vital Kamerhe avaient saisi la Cour de Cassation, qui s’était déclinée face au recours en appel introduit par ses avocats contre le verdict rendu par la Cour d’Appel concernant sa demande de mise en liberté provisoire, par une requête tendant à prendre à partie les trois juges du Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe ayant officié son affaire et prononcé sa condamnation à 20 ans de travaux forcés.

En effet, Vital Kamerhe assisté par ses avocats conseils, comparaît dans l’affaire de maisons préfabriquées qui avaient été commandées dans le cadre du programme dit de 100 jours du Chef de l’Etat. Condamné en première instance, les avocats de l’ancien dircab de Félix Tshisekedi, n’étant pas convaincu du verdict rendu par le juge du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, avaient décidé à l’unisson d’aller en appel.

Il y a lieu de signaler que Vital Kamerhe sera devant la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe le 15 février 2021, un jour exceptionnel pour les militants de son parti, qui ont jugé utile de prendre la voie divine afin de laisser tout entre les mains de l’Eternel Dieu Tout-puissant et solliciter l’implication de tous les militants de la République Démocratique du Congo, en général et de Kinshasa, en particulier à respecter la date du 13 février 2021.

La Prospérité

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici