Ecoutez cet article

L’artiste chanteur congolais, Noël Ngiama Makanda dit Werrason, a réagi au communiqué de la Préfecture de la Police de Paris annonçant l’interdiction de son concert, prévu le 25 septembre 2021 au Zénith de Paris.

À travers un message diffusé ce mardi sur sa page Facebook, celui que l’on appelle « Le Roi de la Forêt » dit pardonner à tous ceux qui ont milité pour l’annulation de ce concert qu’il voulait être la fête de la musique congolaise en particulier et africaine en général.

« Ceux qui tuent la culture congolaise ne vont jamais bâtir un Congo prospère car la haine ne peut venir que du venin. Moi, je pardonne à ceux dont l’honneur et le bonheur sont dans l’annulation de ce concert », a-t-il écrit.

Tout en respectant la position prise par le préfecture de Paris, cet artiste pense que les raisons avancées pour justifier l’interdiction de son concert sont discutables.

Il s’étonne par ailleurs que cette décision prise par le préfet de Paris n’ait pas fait l’objet au préalable d’une consultation de la maison de production. Il se dit aussi inquiet de voir comment toutes les preuves brandies par son camp sont balayées.

« L’homme se mesure devant les obstacles. Je répondrai par l’art et avec force car ce qui compte, c’est se lèver et continuer la marche », a indiqué Werrason.

Avant de clore son propos, le patron de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère a rassuré le public que les billets payés sont remboursables aux points de vente.

Il a remercié ses fanatiques disséminés à travers le monde, ses collaborateurs, son producteur et les musiciens qui l’ont soutenu.

Rappelons que dans un communiqué rendu public lundi dernier, la Préfecture de Paris a annoncé l’interdiction du concert de Werrason au Zénith de Paris. Elle Justifie cette annulation par des raisons sécuritaires.

Orly-Darel Ngiambukulu

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici