Les assistants parlementaires de l’Assemblée nationale ont lancé un SOS au président Joseph Kabila pour solliciter l’implication de ce dernier dans les arriérés salariaux dont ils se disent victimes depuis quatre mois.

«Nous totalisons consécutivement en décembre 2017, quatre mois d’impaiement de nos salaires et cela sans espoir d’aucun paiement, nonobstant toutes les différentes démarches qu’on avait déjà entreprises au niveau du bureau de l’Assemblée nationale», a souligné le collectif des assistants parlementaires dans une lettre adressée au président de la République.

Les assistants parlementaires dénoncent ce qu’ils qualifient d’un « traitement injuste » qu’ils subissent et qui serait contraire, d’après eux, aux règlements intérieurs de l’Assemblée nationale. A ce sujet, ils sollicitent l’intervention du président Kabila pour une solution.

actualite.cd

Les principaux leaders de l'opposition, longtemps éloignés, se sont rencontrés ce vendredi à Paris où ils séjournent tous depuis plusieurs jours. 

La dernière rencontre entre les trois remonte du temps où Étienne Tshisekedi était encore en vie. Moïse Katumbi, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi viennent pourtant de s’afficher encore ensemble, après une longue période d’éloignement.

Aux côtés d’Olivier Kamitatu qui publie la photo, et d’Antipas Mbusa Nyamwisi, les présidents  du G7, de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et du Rassemblement ont, à en croire des sources, entamé un rapprochement depuis plusieurs semaines. Ils entrevoient la possibilité d’un nouveau front pour faire face à Joseph Kabila.

Les trois opposants, brièvement alliés, ont fini par connaître des divergences depuis que Vital Kamerhe a refusé de prendre part à la création du Rassemblement en juin 2016 à Bruxelles. Le président de l’UNC a enfoncé le clou en participant au Dialogue de la Cité de l’Union Africaine, scellant le divorce d’avec le camp de Katumbi.

Cependant, alors que les élections prévues à la fin de cette année ont été reportées, l’opposition, notamment Vital Kamerhe, appelle à une union pour chasser Joseph Kabila du pouvoir. Félix Tshisekedi, président du Rassemblement et proche allié de Moïse Katumbi, s’est de son côté montré ouvert à une telle idée.

Par ailleurs, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont longuement échangé en novembre dernier à l’occasion d’un deuil à Kinshasa. Une fois de plus, l’union de l’opposition a été évoquée, renseignent des proches des opposants congolais.

politico

Après environ un mois d’examen à l’assemblée nationale et au Sénat, le budget de l’exercice 2018 sera promulgué par le président de la République le 31 décembre 2017. Chiffré à environ 5 milliards USD, ce budget a été déposé à l’Assemblée nationale depuis le 16 Novembre dernier par le premier ministre Bruno Tshibala.

Le gouvernement a aligné 503 millions USD dans ce budget élaboré par le Ministre du Budget pour conduire le pays aux élections le 23 décembre 2018.

Ce budget est équivalent en francs congolais  à 5,3 milliards USD au taux de change de 1 934 CDF. Le sénat a utilisé presque les mêmes termes que la chambre basse du parlement pour adopter ce budget. C’est après la seconde lecture que le sénat a adopté ce budget le jeudi 14 décembre.

Cas-info / MCN

Au moins 18 personnes sont mortes vendredi lorsqu'un camion de transport de marchandises s'est renversé en raison du "mauvais état" d'une des principales routes La cité de Bulambika est situé à environ 50 km au nord-ouest de Bukavu.

"Le bilan qui est encore provisoire est de dix-huit morts sur place dans cet accident survenu dans la matinée de ce vendredi 15 décembre à Bulambika" sur la route qui relie la ville de Bukavu (est) à celle de Kisangani (nord-est), a déclaré à l'AFP Jean Mwanuka responsable administratif de Bunyakiri.

"Plusieurs blessés sont aussi à compter. Ceux en situation critiques sont admis à l'hôpital général de Bunyakiri et les autres ont été récupérés par les membres de familles", a-t-il ajouté.

Ce camion transportant des marchandises avait à son bord des passagers et "s'est renversé à cause du mauvais état de la route", a expliqué M. Mwanuka.

La cité de Bulambika est situé à environ 50 km au nord-ouest de Bukavu, capitale du Sud-Kivu d'où est partie le véhicule, sur la route nationale n°3.

"Nous avons accueilli 20 blessés dont huit dans un état grave", a indiqué Bau dry Attende, un responsable de l'hôpital de Yakitori, joint au téléphone de Bukavu.

Les accidents sur les routes congolaises sont souvent meurtriers. L'excès de vitesse, le mauvais état des routes ou encore la surcharge des véhicules en sont souvent les causes.


VOA / MCN

Le sénat a adopté le projet de loi électorale, mais en des termes non identiques avec l'Assemblée nationale.

Contrairement à la Chambre basse du parlement qui avait retenu le seuil de représentativité au niveau national, la Chambre haute retient le seuil de représentativité de 1% mais au niveau de la circonscription.

Une commission paritaire des deux Chambres parlementaires sera mise en place pour harmoniser les divergences.

Faute de compromis, la version de l'Assemblée nationale primera sur celle du Sénat, conformément à la Constitution.


MCN Team 
Fourni par Blogger.