Ecoutez cet article

Premières tensions entre la présidence de Felix Tshisekedi et la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) qui a, dans son message publié lundi, rappelé la nécessité pour le gouvernement en formation de « tout mettre en œuvre » pour organiser les élections dans les délais, en 2023. Une déclaration des évêques catholiques qui a attiré l’ire de la direction de communication du président. Le ton est ferme face aux prélats, souvent critiques acerbes de différents régimes qui se sont succédés dans le pays. Suivez Actu Expliquée avec l’analyste politique Fabien Kusuanika.

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici