Ecoutez cet article

Après l’annonce par la justice congolaise, jeudi, de l’ouverture d’une enquête contre le général John Numbi, l’ancien patron de la police soupçonné d’être le commanditaire du ce double assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana de l’ONG La voix des sans voix en 2010, la procédure judiciaire suit son cours normal. C’est ce qu’indiquent les magistrats du parquet militaire de Kinshasa.

Le général John Numbi avait été invité à se présenter le 17 mars dernier, mais il n’est pas arrivé. Les services de l’auditeur général Likulia pensent qu’il n’a pas reçu l’invitation. Selon des sources au sein de la justice militaire, une deuxième invitation a été adressée au proche de l’ancien président Joseph Kabila.

Toujours selon ces sources, les magistrats espèrent que l’officier répondra à l’invitation. A défaut, expliquent-ils, un avis de recherche sera alors lancé pour le localiser, avant -si besoin était- l’émission d’un mandat d’amener.

Le général John Numbi n’a pas été vu dans le pays depuis plusieurs jours. Même le personnel de sa propriété privée, la ferme Beijing dans la périphérie de Lubumbashi, n’a plus de ses nouvelles.

L’ancien chef de la police demeure le principal suspect dans le double assassinat à Kinshasa début-juin 2010 des deux défenseurs des droits de l’homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Les aveux récents de deux policiers aujourd’hui en exil ont relancé l’affaire. A quoi s’est ajouté une dénonciation de Jacques Mugabo, arrêté mi-février, qui a reconnu avoir été exfiltré avec d’autres complices vers Lubumbashi par les soins du général.

L’avocat de John Numbi, maitre Kyungu Mwema affirme pour sa part que son client n’a jamais été convoqué officiellement par une instance judiciaire.

Une enquête a été ouverte, ça peut être encore dans les circuits de l’auditorat général. Si les gens prétendent qu’il y a un quelconque acte l’invitant à comparaître, qu’ils le brandissent.

RFI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici