Ecoutez cet article

Il ne se lasse pas. L’opposant Lisanga Bonganga accuse Mboso de réduire l’Assemblée nationale à une Chambre d’enregistrement de la volonté du président Tshisekedi.

Le coordonnateur de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC) l’a dénoncé vendredi dans une virulente déclaration. D’après lui, le speaker de la Chambre basse joue un rôle central pour faciliter Félix Tshisekedi d’arracher un second mandat.

Ainsi, le cadre Lamuka qualifie de forcing, la mise en place de la commission paritaire pour examiner le blocage dans la désignation du successeur de Naanga à la CENI. « La confusion et le forcing organisés dans la constitution de la commission paritaire de l’Assemblée nationale, en vue d’examiner le blocage dans la désignation du président de la CENI est la parfaite illustration de l’état d’esprit irresponsable, qui anime le président Mboso qui a réduit l’Assemblée nationale en une simple chambre d’enregistrement de la volonté du président Félix Tshisekedi d’arracher à tout prix et contre la volonté populaire, un second mandat », a-t-il vociféré.

Face à ses égarements téméraires et toxiques, selon JP Lisanga, le peuple doit se prendre en charge. Il invite les Congolais à se mobiliser (conformément à l’article 64 de la Constitution) pour résister face au climat de défiance créé par l’administration Tshisekedi.

A en croire le président de la Convention chrétienne pour la démocratie (CCD), le pouvoir UDPS remet en cause les principes qui ont fait l’objet de consensus lors du dialogue inter-congolais de Sun City en Afrique du Sud. « Décidé à s’ériger en maître absolu de la RDC, le président Félix Tshisekedi s’obstine, à balayer du revers de la main toute dénonciation ou contestation des actes qu’il pose en vue d’instaurer, de renforcer et de pérenniser son néo-despotisme », fustige-t-il .

D’où, Lisanga Bonganga prend l’opinion à témoin sur les dérives dictatoriales du pouvoir en place depuis le hold-up électoral de 2018.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici