Ecoutez cet article

Dans l’est de la RDC, les travaux de réhabilitation des routes devraient démarrer dans les prochains jours. Les engins nécessaires pour les travaux étaient jusqu’à présent côté ougandais, ils devraient passer la frontière ce mercredi.

Il s’agit d’un chantier capital pour la région, financé par le gouvernement congolais mais aussi par le gouvernement ougandais, en collaboration avec une entreprise de BTP basée à Kampala.

C’est la première fois qu’un chantier de ce type est lancé en RDC et aussi la première fois qu’une entreprise basée en Ouganda, Dott Services Limited, viendra travailler sur le sol congolais. Elle réhabilitera trois axes qui relient plusieurs villes du nord-est du pays. Au total, 223 km de pistes devraient être goudronnés d’ici 2024.

Le fait que les gouvernements congolais et ougandais s’associent sur ce type de projet est aussi une première. L’Ouganda espère ainsi écouler plus facilement sa production en RDC. Le chantier est financé à 40% par ces deux Etats et à 60% par la société privée. « L’entreprise a déjà étudié la sécurité avec les FARDC, les soldats congolais », explique Serge Samvura du ministère provincial des infrastructures du Nord-Kivu.

Reste à savoir qui de l’armée congolaise ou de l’armée ougandaise sécurisera les travaux, prévu pour deux ans. L’UPDF ougandaise opère déjà dans cette zone depuis fin novembre. Une zone déstabilisée par des attaques incessantes de groupes armés depuis plus de vingt ans.

RFI

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici