Ecoutez cet article

Les différents voyages du Chef de l’État fait encore parler d’eux.

Le pouvoir établi à Kinshasa, à l’issue des scrutins très contesté du 30 décembre 2018, est reconnu par certains pays du monde, cela grâce notamment aux multiples voyages que le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a entrepris pour expliquer, convaincre les partenaires de la nécessité de coopérer avec la République démocratique du Congo.

L’inspection Générale des Finances (IGF) éclaire les zones d’ombre par rapport aux coûts des voyages du président Tshisekedi depuis son arrivée au pouvoir. Pour cette institution attachée à la Présidence, tous les voyages du Chef de l’État, n’ont coûté qu’une affaire de 50 millions de dollars.

« Tous les voyages du chef de l’État, n’ont pas coûté 500 millions USD au pays, on est à moins de 50 millions USD (…), Ces voyages du Président sont à la base aujourd’hui de la notoriété de la RDC, la crédibilité auprès des institutions internationales », a fait savoir Jules ALINGETE Key, le chef de cette institution de la lutte contre la corruption et les détournements.

Monsieur l’IGF comme on l’appelle par certains, estime que pour l’exercice 2020, il n y a pas eu dépassement budgėtaire à la Présidence de la République.

« Au niveau de la présidence de la République, le gestionnaire des crédits s’appelle, le directeur de cabinet et non le Président de la Rép(…) Pour l’exercice 2020, il n y a pas eu dépassement(…) Le dépassement budgétaire est une notion exercice clos », dit-il.

Pour rappel, après son accession à la magistrature suprême le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi avait effectué son premier voyage officiel à l’étranger en février 2020, pour rencontrer son homologue angolais Joao Lourenço à Luanda.

Aujourd’hui, le successeur de Joseph Kabilaa effectué plus de 100 voyages à l’étranger en moins de 3 ans.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici