Ecoutez cet article

Depuis mercredi 17 mars 2021 dans la soirée, un document attribué au Gouverneur de ville province de Kinshasa a fait état de la levée de la mesure du couvre-feu par l’autorité provinciale.

La réaction du Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka n’a pas tardé. Ce dernier a démenti formellement être l’auteur de ce faux communiqué. À en croire le numéro 1 de Kinshasa, ce communiqué contient les références d’une correspondance adressée à la Direction des Recettes Générales de Kinshasa ( DGRK) dont voici les références : n SC/006/CAB/GVK/GNM/DGRK/BYAS/2021. ” Ce n’est pas moi qui ai décrété le couvre-feu, ce n’est pas à moi de le lever” a-t-il martelé.

Cependant, de plus en plus des voix s’élèvent pour la levée du couvre-feu. C’est le cas de Maître Georges Kapiamba de l’ACAJ.

Le constat fait à Kinshasa sur l’observation de la mesure du couvre-feu est accablant. Les barrages érigés par la Police se sont muées en péages : il suffit de donner un pourboire pour passer. Les forces de l’ordre ne vérifient ni les documents ni les véhicules. La population quant à elle a pris l’habitude de circuler librement au delà de 21h00.

Le 18 décembre 2020, le Président Félix Tshisekedi a pris une série de mesures pour faire face à une nouvelle vague de contaminations au coronavirus. Il s’agit notamment de l’instauration du couvre-feu sur toute l’étendue du territoire national de 21h00 à 5h00 du matin, la fermeture de tous les établissements d’enseignement, l’interdiction des cérémonies avant les enterrements et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

JM Mawete
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici