Ecoutez cet article

Entre absence des joueurs, voyages tumultueux et une préparation on peut plus fumiste, la RDC s’est brisée les cotes sur une très bonne et rigoureuse équipe de Panthères du Gabon jeudi soir (3-0). Faibles comme tout, frêles, sans idée, les Léopards ont renvoyé l’image d’une équipe sans âme, dépassée. Et la cause ne serait pas que sportive. Puisque les interrogations sont multiples, nous avons choisi une seule pour expliquer les contours de cette élimination vexatoire. Pourquoi la RDC n’y est-elle pas parvenue ? Chercher des raisons en dehors du terrain serait plausiblement vouloir minimiser les qualités des Panthères, mais… Ces qualités ne pouvaient s’étaler avec autant de désinvolture si la RDC était à son degré. Pas de faute que nous en parlions. Le Congo a remis la chicote aux Gabonais et tendu son dos en même temps. Félicitations tout de même aux coéquipiers de Pierre Emeric Aubameyang.

La liste et la venue des joueurs

L’on se rappelle encore comme si c’était hier que Christian Nsengi a publié une première liste de 31 joueurs sur laquelle certains noms manquaient déjà : Neeskens Kebano, Yannick Bolasie, Cédric Bakambu, Gaël Kakuta. C’est quand même pas match amical, ou le premier de la campagne, c’est un match extrêmement décisif, et l’on accepte en toute insouciance de se passer des cadres de l’équipe. Aucun effort investi par la FECOFA pour leur arrivée. La raison est ordinairement donnée « Covid-19 ».

Meschack Elia.

Le sélectionneur le veut absolument dans son équipe, mais voilà quelques heures avant la publication de la liste, le joueur décline l’invitation, pour des raisons aussi bien irrationnelles que farfelues. Que fait les responsables de la fédération pour harmoniser le dossier dont ils sont instigateurs, afin de permettre au joueur de venir ? Rien. À ce moment là, c’est déjà 4 ailiers absents : Bolasie, Kakuta, Elia, Kebano, en plus des avant-centres Bakambu Mbokani, Wissa, un total de 7 attaquants pouvant tous postuler dans le Onze départ. Christian Nsengi se retourne alors vers la Linafoot.

Oreille bouchée de la FECOFA à la demande de Christian Nsengi.

En date du 20 mars, le sélectionneur écrit à la fédération sollicitant son implication pour l’arrivée des joueurs évoluant en France, après que la LFP a levé la mesure interdisant les internationaux de l’hexagone à rejoindre leurs sélections, à la seule condition d’utiliser un jet privé pour leur voyage. Cela n’a pas d’intérêt pour la Fédé. Glody Ngonda et ses compatriotes de la Ligue 1 ne bougeront donc pas. Pendant ce temps, le gouvernement gabonais n’hésitait pas à déployer tout ce qu’il fallait afin que tous les joueurs convoqués ne répondent. En Guinée Conakry, Naby Keita met son jet privé à la disposition de ses collègues évoluant en France. L’on pouvait penser que c’était difficile à faire, et pourtant…

Voyage contraignant, le gouvernement l’a fait sciemment.

Le programme initial prévoit le départ de Kinshasa pour mardi. C’est finalement le mercredi, soit 24 heures avant le match. Arrivés à l’aéroport, les joueurs sont obligés d’y passer quelques cinq heures du temps, à cause non seulement des conditions météorologiques dépréciatives à Franceville, mais aussi et surtout, le décaissement très tardif des fonds par le gouvernement de la République. Il est 21h30 à Kinshasa, 22h30 à Lubumbashi, les Léopards sont toujours à l’aéroport de Ndjili, sans leur prime de match. Ils doivent jouer le jour suivant à 16h00 (TU). On se croirait dans la fiction. Même les meilleures sélections du monde ne peuvent prétendre gagner dans ce contextes pour le moins bourratif.

À qui la faute ? Au gouvernement de la République, à la FECOFA qui excelle dans ces déboires, le sélectionneur n’est pas innocent du tout. Et s’il ne l’est pas, ses joueurs ne le sont pas non plus. Techniquement, c’était autre chose que le football d’une équipe voulant gagner. Comme après la CAN 2019, l’opinion sportive est unanime, il faut que certaines personnes sautent de leur fauteuil, elles sont d’une nullité inconciliable.

Isaac B’ampendee/Footrdc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici