Ecoutez cet article

Les proches de Joseph Kabila n’ont pas tardé de réagir à la suite de propos tenus par Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS, qui cite Joseph Kabila d’être derrière l’initiative prise par Théodore Ngoyi soutenu par Martin Fayulu. Ces deux anciens candidats à la présidentielle veulent la destitution de Félix Tshisekedi pour, expliquent-ils, avoir violé intentionnellement la constituions dans ses dernières ordonnances nommant deux juges de la Cour constitutionnelle à la Cour de cassation alors qu’ils exerçaient encore leurs mandats.

« Traduire le droit de tout compatriote », fait remarquer Serge Kadima un des cadres du parti de l’ancien président sur les ondes de Rfi. Et d’ajouter : « Il revient aux instances juridictionnelles de se prononcer. . Nous pensons que c’est irresponsables de la part d‘une personne politique qui est en alliance avec nous ».

Du côté de Lamuka, Prince Epinge, cadre au sein de cette plateforme politique de l’opposition, souligne à l’instar de Fayulu ce qui suit. « Lamuka ne deviendra jamais seconde épouse du FCC ». L’UDPS est jalouse de Lamuka pour rien. C’est un combat de principe. Nous nous sommes engagés à défendre la constitution. Toute violation est une violation ». Inquiet par la démarche de deux leaders auteurs de cette initiative, le député Jean Claude Vuemba invite Moise Katumbi et Jean Pierre Bemba à prendre leur distance de Fayulu. « De quel parlement Martin Fayulu voudrait qu’il puisse porter leur affaire devant les juridictions? Là où il y a 80% de députés nationaux qui ont été largement cooptés par Monsieur Néhémie ? C’est très grave », s’est-il interrogé

4Pouvoir

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici