Écoutez cet article

Les embouteillages font plus que de la résistance dans la capitale congolaise. Ils sont encore de beaux jours devant eux, en dépit de l’érection des sauts-de-mouton censés en réduire les effets néfastes. Si bien qu’ils se sont invités au cours de la cinquante-deuxième réunion du Conseil des ministres du vendredi 06 mai dernier présidée en visioconférence par le président de la République, Félix Tshisekedi qui appelle au renforcement de la surveillance routière et, le cas échéant, au recours à la Police militaire.

Ce que le chef de l’Etat qualifie de phénomène est si récurrent qu’il l’a inscrit parmi les quatre points de sa communication du Conseil des ministres dont il lui a fait part. Si bien qu’il a déploré l’inquiétant phénomène des embouteillages dans la ville de Kinshasa.

L’occasion pour le président de la République de rappeler avec insistance que lors de sa communication à la réunion du Conseil des ministres du 14 janvier 2022, il avait indiqué les pistes de solution à cet épineux problème qui porte un coup à la qualité de vie des populations.

Pour ce faire, le premier citoyen congolais a demandé au Premier ministre Sama Lukonde de réunir à nouveau les membres du Gouvernement et les Services concernés afin que la surveillance routière soit renforcée, et si besoin, que l’on recoure à la Police militaire surtout pour les artères principales.

Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici