Ecoutez cet article

Modeste Bahati Lukwebo est-il loyal à Félix Tshisekedi ou tout simplement opportuniste. La question est fort légitime quand on sait que le Président de la chambre haute du Parlement est parmi les piliers de l’Union Sacrée de la Nation aux côtés de Kabund-A-Kabund, Samy Badibanga, pour ne citer que d’eux.

Le 2 mars 2021, soutenu par l’Union Sacrée de la Nation (USN), Modeste Bahati Lukwebo (65 ans), a été élu président de la chambre haute du Parlement en remplacement du pro-Kabila Alexis Thambwe Mwamba. Pourtant, pendant nombre d’années, le sénateur du Sud-Kivu a été l’un des influents caciques du camp de Joseph Kabila. Plusieurs fois ministre, chargé des portefeuilles du Plan, puis de l’Économie, dans les gouvernements Matata et Tshibala, son nom a fait partie de la shortlist de Félix Tshisekedi pour le poste du Premier ministre, confié à Sama Lukonde Kyenge, le 15 février dernier.

Aujourd’hui Bahati Lukwebo apporte un soutien non négligeable au nouveau régime et est la première personnalité à afficher un soutien déclaré à Félix Tshisekedi pour la présidentielle de 2023.

Bahati est-il loyal ou opportuniste

Sans réfléchir deux fois, la réponse est sans appel. Non. Modeste Bahati est tombé en disgrâce, après les élections de 2018, avec le FCC dont il était membre à cause d’un problème de poste. Il se décida d’aller en rébellion. Bahati Lukwebo manifestait son souhait de diriger une institution dans la nouvelle administration, justifiant cette ambition par le poids de son parti–qui était la deuxième force politique du Front Commun pour le Congo (FCC), la plateforme de Kabila, avec 145 élus. Cet ancien de la société civile avait tout de suite oublié avoir enchaîné des postes sous Joseph Kabila qui lui a presque tout donné.

C’est en raison du désaccord régulier qu’il avait avec ses partenaires sur la place accordée à son parti au sein des institutions, que Bahati Lukwebo se sépare finalement du camp de Joseph Kabila en 2019. Il se rapproche alors de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le parti présidentiel, et participe activement à la rupture entre Tshisekedi et Kabila. Il est l’un des artisans de l’Union Sacrée puisque, le 31 décembre 2020, le Chef de l’État le nomme au poste d’informateur, chargé d’identifier et de former une nouvelle majorité parlementaire.

Beaucoup doutent fort que Modeste Bahati Lukwebo arriverait à rester loyal à Tshisekedi au cas où il perdrait la place qu’il occupe aujourd’hui au sein de l’Union Sacrée de la Nation. Partant d’un certain nombre d’exemples, on est tenté affirmer sans peur d’être contredit que la sphère politique est un monde où généralement l’on se piétine si quelqu’un ne trouve pas son intérêt.

GABA T
24h.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici