Ecoutez cet article

L’État de siège est proclamé sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu et de l’Ituri pour une période de 30 jours à partir de jeudi 6 mai. Les autorités civiles de ces deux provinces en proie à l’insécurité grandissante et criante depuis près de 20 ans « seront remplacées par les militaires ».

D’après l’ordonnance présidentielle lue à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), ces deux provinces seront dirigées respectivement par un gouverneur militaire et un vice gouverneur policier pendant l’état de siège.

Ces nouveaux gouverneurs militaires et policiers qui vont diriger les provinces du Nord-Kivu et de l’ITURI pendant un mois durant, peuvent prendre “toutes les décisions qu’ils jugent utiles”. ils décident de toutes les questions sauf celles qui sont des prérogatives nationales précise l’ordonnance de Tshisekedi.

« Les membres des gouvernements provinciaux et assemblées provinciales suspendus, continuent à jouir de leurs avantages sociaux », peut-on également lire dans l’ordonnance.

Notez que les autorités militaires des provinces du Nord Kivu et de l’Ituri, auront beaucoup de pouvoirs. Notamment, faire des perquisitions de jour et de nuit, interdire même la circulation des personnes.

Gilbert Ngonga
24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici