Ecoutez cet article

Le Chef de l’Etat congolais, président en exercice de l’Union africaine (UA), Félix Tshisekedi, a fait part de sa volonté de faire taire les armes en Afrique et débarrasser celle-ci du terrorisme. Son credo, le chef de l’Etat rd congolais l’a dit et répété au cours de la cérémonie de lancement des activités culturelles de sa mandature à l’Union Africaine, samedi 28 février au Palais du peuple à Kinshasa.

Dans son adresse, le Président de la République a annoncé de grands évènements culturels censés sortir la culture africaine des musées, des disques durs des ordinateurs et autres salles de conférence pour l’amener dans les cours d’écoles, au milieu des camps des réfugiés, au cœur des marchés des villes africaines et des champs des villages.

De la Conférence sur le patrimoine et les musées de l’Afrique aux manifestations festives sur différentes thématiques, Fatshi a également fait allusion aux activités parascolaires devant orienter les enfants vers une meilleure connaissance de l’histoire et de grandes figures du panafricanisme.

«Pour que l’art, la culture et les patrimoines réussissent leur mission d’édification de l’Afrique, il faut faire taire les armes et débarrasser l’Afrique des menaces terroristes», a déclaré le Président de la République, annonçant la tenue, dans les prochains jours à Kinshasa, d’une conférence internationale sur la paix en Afrique.

Pour démontrer la portée de l’art africain, la compagnie «Théâtre national» congolais a joué «Une saison au Congo», une pièce de théâtre écrite par le Martiniquais Aimé Césaire en 1966 et mise en scène par Norbert Viminde Segbia. Elle met en scène les derniers mois de Patrice Lumumba dans la période de transition vers l’indépendance du Congo belge marquée par les conflits avec la sécession katangaise, soutenue par les intérêts belges et plus largement occidentaux.

Comme on peut bien s’en rendre compte, l’Afrique qui se développe par sa culture, est ce rêve que nourrit le président en exercice de l’UA pour 2021.

On rappelle que s’adressant à une assemblée virtuelle de chefs d’État et de gouvernement lors de la 34ème session du sommet de l’Union africaine qui l’a vu investi président pour une année de l’organisation panafricaine, le 6 février, le Président Félix Tshisekedi avait déclaré que ses priorités seraient de s’attaquer à la pandémie de la COVID-19, d’accélérer la mise en place de la Zone de libre-échange du continent africain (ZLECAf) et de favoriser la paix et la sécurité sur le continent.
La lutte contre le changement climatique, l’accélération de l’intégration régionale, l’investissement dans le capital humain, la promotion de la culture africaine et l’autonomisation des femmes et des jeunes retiendront également son attention.

Le thème de l’année 2021 est «Arts, culture et patrimoine» : Leviers pour construire l’Afrique que nous voulons.» Le président Tshisekedi avait souligné que «les arts, la culture et le patrimoine constituent la base de la renaissance africaine» et offrent une occasion de «revenir sur nos racines». Pour Fatshi, «la culture est le début et la fin de tout ; elle couvre tous les aspects de la vie humaine».

Le chef de l’Etat congolais a succédé à son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa à la présidence de l’UA.

Didier KEBONGO
Forum des as

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici