Ecoutez cet article

L’ancienne première dame de la RDC, Olive Lembe Kabila, plaide pour la protection de petits agriculteurs et les producteurs locaux. Pour elle, avec l’adhésion de la RDC à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), les autorités du pays devraient faire en sorte que les biens de première nécessité qui proviennent des pays limitrophes ne viennent étouffer les efforts des producteurs locaux. Ces derniers sont des gagne-petits produisant les mêmes biens. Elle l’a dit samedi 1er mai, à l’occasion de la journée internationale du travail, qui a coïncidé avec l’installation à Lubumbashi de son ONG, Initiative plus Olive Lembe Kabila (IPOLK).

« Que nos élus, qui ont accepté l’adhésion de la RDC à la Zone de libre-échange continentale africaine, regardent bien cette affaire ; parce que la ZLECAF est venu nous anéantir nous les producteurs locaux, les gagnes- petits. Que nos dirigeants prennent de mesures adéquates susceptibles d’établir l’équilibre entre les biens de première nécessité qui viennent de l’extérieur et les biens de première nécessité que nous produisons localement afin qu’il y est de l’équilibre dans les échanges ; parce que pour le moment nous petits producteurs nous connaissons beaucoup des difficultés par rapport à l’envahissement du marché avec des produits de première nécessité qui proviennent des pays limitrophes », a demandé la présidente de Initiative Plus.

Olive Lembe Kabila invite les autorités compétentes à prendre des mesures pour faciliter la tâche aux producteurs locaux :

« Nous demandons aux autorités du pays de nous aider en allégeant les mesures, afin que nous aussi nous puissions produire à moindre coût, afin que nos produits soient vendus aux mêmes prix que ceux importés et surtout en protégeant les consommateurs. »

Elle a par ailleurs sensibilisé l’assistance à l’importance du travail pour l’auto prise en charge, en mettant un accent particulier sur l’agriculture.

Radio Okapi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici