Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya, s’est exprimé sur la démarche entreprise par son président du parti Jean-Marc Kabund qui a saisi le Conseil d’État au sujet de sa déchéance de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Dans une mise au point, Augustin Kabuya déclare que la démarche de Jean-Marc Kabund n’est pas en contradiction avec l’initiative du dépôt de la candidature de Patricia Nseya au poste.

Le numéro deux du parti présidentiel affirme que les deux démarches émanent de l’UDPS.

“Vous vous rappellerez que le point 5 de la déclaration politique de l’UDPS que moi-même j’ai signée en date du 28 mai dernier autorisait à l’honorable Jean-Marc Kabund de pouvoir saisir la justice pour rentrer dans ses droits. Donc, son acte juridique est totalement conforme avec la déclaration politique du Parti susmentionnée. Que les uns et les autres se tranquillisent, au lieu de créer une confusion stérile dans les têtes des gens”, a indiqué Augustin Kabuya.

Pour rappel, le Conseil d’État a prévu l’audience en matière de référé-liberté dans la cause : ROR.121, opposant Jean-Marc Kabund à la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda et consort ce mercredi 10 juin 2020 à Kinshasa à partir de 9h.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici