Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila n’a pas pris acte de l’organisation de la marche pacifique de l’UNC prévue ce vendredi 7 août 2020. L’autorité provinciale craint que cette manifestation n’entraîne une contamination massive de la pandémie de Covid-19.

“Tout en louant le mérite de votre démarche, je ne saurais prendre acte de votre activité qui, au regard des restrictions édictées par l’OMS et les autorités du pays, est susceptible d’entraîner une contamination massive du Covid-19″, explique le gouverneur dans sa lettre en réponse à la correspondance de la direction politique de l’UNC dont une copie est parvenue à Ouragan FM CD.

Selon lui, organiser des marches de revendications en cette période favoriserait la propagation du Coronavirus qui semble être maîtrisé par l’équipe de riposte.

Cependant, l’autorité provinciale a instruit le commissaire provincial de la Police et les bourgmestres des communes de Kasa-vubu, Ngiri-Ngiri et Bandalungwa de respecter scrupuleusement sa décision.

Malgré cette décision de la mairie, l’Union pour la Nation Congolaise maintient sa grande marche de ce vendredi 7 août, pour exiger la libération immédiate de son président national, Vital Kamerhe.

Dans toutes les communes, la mobilisation a été totale. Les différents responsables de cellules de base du parti de Kamerhe promettent de déferler une marée humaine dans les rues de Kinshasa.

Il convient de signaler que le directeur de cabinet du chef de l’État a été condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics dans le projet de fabrication des maisons pré-fabriquées, contenu dans le programme de 100 jours.

Mputu Patrick-marche
Ouragan FM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici