Écoutez cet article

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) ont invité, en termes de recommandations, le gouvernement et la CENI à s’entendre de toute urgence sur un plan de décaissement de fonds, pour financer les opérations en vue d’organiser les prochaines élections dans le délai.

Sur ce, l’ECC et la CENCO invitent également le gouvernement à finaliser, « en toute urgence », le processus de mutualisation des opérations d’identification de la population, du recensement général et de l’habitat ainsi que de l’enregistrement des électeurs, afin de se doter d’un fichier électoral dans les délais impartis dans sa feuille de route.

Déclaration faite dans un communiqué sanctionnant les travaux d’analyse de la feuille de route de la CENI effectués respectivement par les commissions techniques « Justice et paix » ainsi que de « Justice et conservation de la nature » de l’ECC et la CENCO.

Dans le rapport, les deux églises ont formulé quelques recommandations aux autorités et institutions congolaises sur la tenue des élections de 2023.

Elles ont encouragé ces institutions de la République à s’acquitter chacune de leurs responsabilités, afin de permettre à l’organe technique des élections de mettre en œuvre son agenda.

Elles ont demandé au Président de la République de jouer son rôle d’arbitre, pour faciliter le fonctionnement régulier de la CENI, à travers l’exécution de sa feuille de route, en amenant le Parlement et le Gouvernement de la République à libérer les livrables attendus conformément à la feuille de route ainsi publiée.

Par ailleurs, elles ont exhorté le Parlement à traiter les réformes électorales attendues dans l’entame de la session parlementaire de mars, afin que la CENI soit fixée sur les options levées concernant l’élection du Président, le mode des scrutins de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces, appelant de ce fait à des réformes consensuelles pour rassurer les parties prenantes.

Quant à la CENI, l’ECC et la CENCO ont demandé de publier le plutôt possible le calendrier électoral et d’entamer les cadres de concertation avec le gouvernement sur les mesures de mitigation en vue d’anticiper sur les défis sécuritaires et sanitaires évoqués dans la feuille de route. Par ailleurs, la CENCO et l’ECC à travers un communiqué conjoint ont apprécié le fait que la CENI ait mis à la disposition des parties prenantes la feuille de route du processus électoral, document interne constituant l’un des produits de sa planification stratégique.

Bernard Mpoyi
Politico

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici