Ecoutez cet article

Selon la Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement « DCUD », la machine à voter ne sert pas seulement d’imprimante et que le recours à cet outil posera le problème du secret et de la confidentialité du vote.

Dans un mémorandum daté du 20 septembre dernier et dont le contenu est parvenu ce vendredi à 7SUR7.CD, ce regroupement exige de la Commission Électorale Nationale Indépendante « CENI », des explications claires et précises sur le fonctionnement de la machine à voter.

« La machine à voter, n’est pas simplement une imprimante comme la CENI le prétend. C’est un ordinateur qui enregistre les votes, fait le dépouillement, dispose d’un port USB pour recevoir et/ou extraire des données. A ce titre, elle peut faciliter le bourrage et la falsification des résultats », lit-on dans le document.

La DCUD précise en toure, à travers ce mémorandum sur le processus électoral et la situation politique en RDC, que les prochaines élections concernent toute la Nation congolaise et non seulement la CENI et son bureau.

À trois mois de la tenue des élections présidentielles, législatives nationales et provinciales, la machine à voter continue de diviser la classe politique et sociale congolaise.

A l’opposition et une partie de la société civile le rejet de cet outil électoral est l’unique option envisageable, alors qu’au Front Commun pour le Congo « FCC », son utilisation ne pose aucun problème.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici