L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) exige la libération sans condition du journaliste Eliezer Ntambwe, présentateur du magazine « Tokomi wapi », arrêté à Kinshasa depuis le 2 avril 2018.

Il est arrêté sur plainte du Gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, Ngoy Kasanji, pour avoir diffusé un magazine au cours duquel les membres de famille de feu LODI l’a accusé « d’avoir extorqué un diamant de 45 carats de leur frère».

A travers une conférence de presse mercredi 4 avril à Kinshasa, L’ACAJ dénonce les circonstances qui ont entouré son arrestation, car ses droits fondamentaux n’ont pas été respectés.

En effet, précise Me Georges Kapiamba, il a été arrêté sur base d’un mandat d’amener et placé immédiatement en détention, alors qu’il n’avait pas reçu préalablement de mandat de comparution en liberté auquel il n’avait pas déféré sans oublier qu’il n’a jamais été confronté au plaignant.

Aussi, “la justice a accordé des facilités indues au Gouverneur Ngoy Kasanji en faisant confirmer sa plainte par voie de commission rogatoire au lieu de l’inviter à Kinshasa”.

Selon l’Ongdh, “tout ceci ne garantit pas l’indépendance et l’impartialité de la justice dans cette affaire”.

L’ACAJ condamne l’attitude du Gouverneur Ngoy Kasanji qui, après avoir saisi l’organe de régulation des médias (CSAC), devant lequel le journaliste devait comparaitre en disciplinaire le 4 avril 2018, est allé encore en justice pour les mêmes faits dans le but tout simplement de faire restreindre sa liberté de mouvement et le réduire au silence.

« Eliezer Tambwe est en réalité victime des représailles politiques en vue de sanctionner son journalisme d’investigation et sa liberté d’expression», déclare Me Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ.

« Nous exigeons sa libération sans condition ainsi qu’une enquête urgente et crédible sur les allégations d’extorsion du diamant de 45 carats et surtout sur les circonstances du décès de M. LODI », ajoute-t-il.

L’ACAJ demande au Gouvernement de cesser toutes ses attaques contre les journalistes indépendants, et recommande aux chevaliers de la plume de défendre efficacement la liberté de la presse et d’expression par tous les moyens de droit.

MCNTeam

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici