Ecoutez cet article

Le présidium de la coalition Lamuka accuse le Chef de l’État, Félix Tshisekedi de vouloir museler les citoyens de Kinshasa par le canal du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, en dirigeant le pays « sans légitimité et constamment en violation de la Constitution ».

À en croire Fayulu et Muzito, « la Constitution de la République, en son article 26, a institué le régime d’information qui oblige les organisateurs d’une manifestation publique à informer l’autorité urbaine de la tenue de la manifestation. »

Ngobila qui a rendu public un communiqué dans lequel il a décrété d’autorité l’axe « Pont Matete – Aéroport de Ndjili » de « zone neutre » où des manifestations publiques ne peuvent être organisées, s’attire des foudres de l’opposition Genevoise.

Pour elle, ce communiqué est illégal en ce qu’il ne s’appuie sur aucun soubassement légal.

L’ailie dure de Lamuka estime que la décision de Ngobila est aussi discriminatoire en ce qu’elle prive les Congolais habitants cette partie de la ville de leur droit constitutionnel de manifester.

Le Présidium note, cependant, que le même jour que le Gouverneur de la ville avait annoncé et fait publier le « fameux communiqué », le parti au pouvoir avait organisé une marche dans l’axe ciblé.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici