Ecoutez cet article

Le Font commun pour le Congo s’oppose à la proposition de loi initiée par le député Ngoyi Kasanji sur la révision du règlement d’ordre intérieur de l’assemblée nationale. Ladite proposition, une fois adoptée, va donc permettre aux députés de changer le groupe parlementaire au cours d’une législature.

« J’ai introduit la modification du règlement intérieur. C’est prévu parmi les matières à traiter au cours de cette session parlementaire. Le règlement d’ordre n’est pas statique. Tout est à requalifier. Nous n’allons pas rester non-inscrits étant donné que nous prévoyons la modification de cette disposition. Le compteur est à zéro. La mosaïque PPRD est à ce jour au-delà de 50 députés »n a dit Ngoyi Kasanji.

Et Ferdinand Kambere de répliquer : « Une république ne peut pas fonctionner sur base d’instabilité. On viole les lois, après avoir violée il faut chercher que ces lois s’adaptent au désordre crée. La vérité est qu’il y aura plus de 100 députés qui ne seront plus gérés par les groupes parlementaires. Il y a des députés qui sont restés fidèles à nous. On déplore cette façon de faire. On vote le règlement au début de la législature ».

Pour rappel, la majorité au niveau du parlement a basculé depuis la vague de l’union sacrée, vision impulsée par le Chef de l’Etat. Le changement de camps observé a également entrainé la chute de deux bureaux remplacés par la suite par les membres de l’Union sacrée. Un groupe important dans cette nouvelle majorité est constituée de députés issus de la mosaïque PPRD, parti de Joseph Kabila.

4pouvoir

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici