Ecoutez cet article

En marge de sa visite de travail à Doha, capitale au Qatar, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a échangé avec les hommes d’affaires du Qatar dans le cadre d’un forum d’affaires qui a réuni les hommes d’affaires Qatari et congolais. Le vice-président de la chambre de commerce du pays hôte, Mohammed Bin Amed, a félicité et remercié Félix Tshisekedi pour sa vision, laquelle ouvre son pays au monde des affaires, précisément aux investissements Qatari. Au nom de ses pairs, le représentant des investisseurs Qatari a exprimé la volonté et le besoin d’investir en République démocratique du Congo dans différents secteurs, avec un point d’honneur sur l’agriculture.

Dans son discours d’ouverture de la session, le chef de l’Etat a présenté les différentes opportunités d’affaires qu’offre la RDC. De l’agriculture aux mines en passant par l’énergie, le tourisme et l’environnement, le président de la République a énuméré les secteurs attractifs. Un accent particulier a été mis sur le domaine de l’immobilier avec le besoin pressant de construction des établissements d’enseignement scolaire en soutien à la gratuité de l’enseignement décrétée il y a deux ans. Faisant un état des lieux de l’environnement des affaires dans le pays, Félix-Antoine Tshisekedi a rassuré ses interlocuteurs de sa volonté et des efforts du gouvernement pour la sécurisation de leurs investissements. Il a, entre autres, évoqué la mise en application de plusieurs textes légaux régissant le secteur, lesquels protègent au maximum les investissements directs étrangers. « Nous avons certes quelques soucis de sécurité dans certains coins du pays comme dans l’Est, mais nous travaillons tous les jours pour arriver à une sécurisation totale de nos populations, de leurs biens et de ceux qui ont choisi la République démocratique du Congo comme seconde patrie ou destination d’affaires », a conclu le président de la République.

A la suite du chef de l’Etat, le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), Anthony Nkinzo a fait une présentation détaillée, secteur par secteur des opportunités que propose la RDC ainsi que le mécanisme mis en place par les autorités pour assurer la protection de leurs investissements. Les deux heures d’échanges entre les deux parties ont abouti à la volonté commune de jumelage entre les hommes d’affaires congolais et Qatari tel que voulu par le chef de l’Etat. A son entrée comme à sa sortie, le Président Félix Antoine Tshisekedi a été reçu par une haie d’honneur de la part des hommes d’affaires Qatari.

Le potentiel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici