Ecoutez cet article

Le procès de l’assassinat de Rossy Mukendi, reprend ce mercredi 24 février au tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete.

Cet activiste des droits de l’homme a été tué le 25 février 2018 par balle à Kinshasa alors qu’il participait à une marche pacifique organisée par le CLC afin d’exiger le départ de Joseph Kabila.

Le parquet militaire qui poursuit le brigadier-Chef Tokis Kumbo pour violation de consigne et homicide volontaire, estime que celui l’auteur du crime.

Position qu’a toujours rejeté les avocats de la famille de Rossy Mukendi.

Les avocats de la partie civile avaient déposé plainte auprès de l’auditeur général des FARDC contre notamment le Major Carine Lokeso, qui dirigeait l’escadron mobile d’intervention et avait dirigé l’opération de dispersion de cette marche.

Cas-info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici