Ecoutez cet article

Il s’observe un profond malaise dans le camp du président de la République, Félix Tshisekedi. Les proches du Chef de l’Etat ne s’empêchent plus de se contredire dans les réseaux sociaux sur les questions majeures de la vie nationale.

Le premier à ouvrir les hostilités, c’est le Haut représentant légal du président de la République. Kitenge Yezu a appelé les Assemblées provinciales à s’opposer à la décision du vice-premier ministre estampillées UDPS, Gilbert Kakonde annulant les résolutions des Assemblées provinciales.

” Les Assemblées provinciales doivent s’y opposer par tous les moyens de droit”, protestait-il

Est-il que la décision du patron de l’intérieur était de nature à mettre en difficulté le plan de l’Union Sacrée de contrôler les provinces.

Le retour de Gabriel Kyungu à la tête de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga participerait à la stratégie de faire tomber l’actuel gouverneur Jacques Kyabula pour reprendre le contrôle de la province par un gouverneur qui sera désigné par Félix Tshisekedi.

Après la guerre des tranchées entre Kitenge Yezu et Gilbert Kakonde, on assiste à une autre passe d’armes entre deux autres proches du président de la République toujours dans les réseaux sociaux. Il s’agit de Marc Kabund, président intérimaire de l’Union Pour la Démocratie et le progrès Social et le conseiller spécial en matière de sécurité.

” L’UDPS considère les propos de Conseiller spécial du Chef de l’Etat, François Beya au Rwanda de grave. Ces propos qui exposent le pays ne reflète pas la vision du chef de l’Etat qui prôné le multilatéralisme comme mode de règlement de conflit ” a lâché le Premier vice-président de l’Assemblée nationale dans son compte Tweeter pour signer son désaccord avec François Beya.

En mission dans le pays de Paul Kagame, le conseiller spécial du président de la République, a affirmé que la RDC et le Rwanda devaient affermir leurs relations pour défier les Occidentaux qui refusent que ces deux pays vivent en harmonie.

Ces propos de François Beya sont tombés au moment où Fayulu, principal opposant au pouvoir de Félix Tshisekedi , était monté sur ces grands chevaux pour fustiger la mainmise du Rwanda sur la politique interne de la République Démocratique du Congo.

Le parti de Martin Fayulu a organisé une marche devant l’ambassade du Rwanda, pour dénoncer les propos discourtois tenus par le diplomate rwandais contre leur leader. Bien entendu, la marche a été réprimée

Pour ne pas faire accréditer la thèse de Martin Fayulu, Kabund est vite revenu à la charge après le pavé de François Beya sur le sol rwandais.

Eric WEMBA
Forum des as

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici