Ecoutez cet article

L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) s’est prononcée ce soir sur la liberté provisoire octroyée à Vital Kamerhe par la cour de cassation. Pour cette ONG de défense des droits de l’homme, la justice les juges de la cassation sont à la base d’un « scandale judiciaire » en libérant l’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi.

« En accordant la liberté de provisoire à Vital Kamerhe, pourtant saisie comme juridiction de contrôle de conformité de la décision d’appel à la loi, la Cour de Cassation a créé un scandale judiciaire! » , a écrit de façon lapidaire cette structure sur son compte Twitter.

Toutefois, elle promet une détaillée dans les prochaines heures. La Cour de cassation a accordé, lundi 6 décembre, une mise en liberté provisoire à l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. Il avait été condamné en appel à treize ans de prison pour des faits de corruption.

Condamné en appel à treize ans de prison pour corruption et détournement de fonds, Vital Kamerhe a bénéficié ce lundi 6 décembre d’une remise en liberté provisoire sur décision de la Cour de cassation. L’information a été confirmée par des sources judiciaires et par plusieurs proches de Félix Tshisekedi. Vital Kamerhe, se trouve est déjà sorti de l’hôpital Nganda où il était hospitalisé et se trouve déjà chez lui.

Cas-info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici