Ecoutez cet article

La veuve Etienne Tshisekedi et mère biologique de l’actuel chef de l’Etat, vient de lancer son association à caractère philanthropique. Maman Marthe Kasalu Jibikilayi est désormais la patronne de la “Fondation Kasalu”, dont la sortie officielle va intervenir ce vendredi 16 avril, au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.

Selon des sources concordantes, la “Fondation Kasalu” va se déployer sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo dans le social, l’éducatif et le culturel. C’est une manière pour la mère du chef de l’Etat d’apporter sa contribution à son fils, rapporte un observateur.

L’initiative de maman Marthe intervient après la création de la Fondation de sa belle-fille, Denise Nyakeru Tshisekedi. La Première Dame, qui a mis le curseur davantage sur le social est devenue très active à travers sa fondation Ayant évolué dans la sphère médicale comme sa belle-mère, l’épouse de Félix Tshisekedi multiplie des interventions dans le secteur de la santé.

Née en 1937 à Mikalayi, près de Kananga, dans le Kasaï-Central, Marthe Kasalu Jibikilayi rencontre Étienne Tshisekedi au milieu des années 1950. Issue d’un milieu modeste, elle a une formation d’infirmière. Lui étudie le droit à l’Université de Lovanium, à Léopoldville (aujourd’hui Kinshasa). C’est un ami d’enfance d’Étienne, Kizito Kalala, alors inscrit en médecine à Lovanium, qui les présente.

“Un jour, Étienne a vu un film qui montrait les conditions de travail des infirmières en province, raconte sa sœur cadette, Eugénie Tshika Wa Mulumba. Marthe y apparaissait, et Kizito, qui est lui aussi originaire de Mikalayi, la connaissait. Il les a présentés à la sortie de la messe, c’est Dieu qui a fait en sorte qu’ils se rencontrent?! ” Ils se marieront en 1957.

L’indépendance ouvre les portes d’une ascension rapide à Étienne Tshisekedi, devenu en 1961 le premier docteur en droit du pays. Lorsque Mobutu prend le pouvoir en 1965, Tshisekedi n’a que 32 ans. Il intègre le gouvernement de Léonard Mulamba comme ministre de l’Intérieur et participe, en 1967, à la rédaction du Manifeste de la N’Sele, qui deviendra le socle du Mouvement populaire de la révolution (MPR), le parti unique.

Eric WEMBA
Forum des as

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici