Écoutez cet article

Plus de 40 techniciens de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), parmi lesquels des informaticiens, se trouvent actuellement à Séoul en Corée du Sud. Conduite par Verdonck Tshiya Mwamba, secrétaire exécutif national adjoint de la CENI, cette délégation a pour mission d’assurer le contrôle qualitatif et quantitatif des machines à voter.

« A ce niveau, le travail se fait par les techniciens coréens; ils procèdent à la vérification de tout l’assemblage avant que les machines ne soient remises à l’équipe congolaise pour un contrôle qualitatif et quantitatif. L’équipe Congolaise en mission a enfin eu à s’imprégner de la salle de contrôle qualité où elle va effectuer le travail lui assigné », indique la CENI dans une note d’information.

Cette mission intervient pendant que la CENI s’apprête à fermer les Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures pour les élections provinciales.

De son côté, le Comité Laïc de Coordination (CLC) a une fois de plus dénoncer ce samedi « l’imposition au souverain primaire d’une machine à voter » non consensuelle et non prévue par la loi comme mode électorale incontournable ». Cette position est également celle de la l’opposition dans sa majorité, contre l’avis de la CENI et de la Majorité présidentielle.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici