Ecoutez cet article

Arrivé à Kinshasa ce mercredi la veille du début de la campagne électorale, Martin Fayulu, candidat de la coalition “Lamuka” se dit prêt à battre campagne avec toute la population congolaise pour obtenir l’alternance démocratique au sommet de l’Etat.

” Si le peuple est prêt, nous ne pouvons qu’être prêts, c’est la campagne du peuple. Ce sont les élections du peuple, il veut que les 20 ans de Kabila de misère, de tuerie, d’insécurité soient oubliées “, a déclaré Fayulu devant la presse à l’aéroport de N’djili.

Il a une fois de plus rejeté la machine à voter et affirmé que les mécanismes sont mis en place pour éviter les fraudes massives le jour du scrutin.

” L’état d’esprit est que nous devons à tout prix arracher l’alternance démocratique. Pour arriver à ça il faut les élections crédibles c.à.d. élections avec bulletins papiers, sans machine à voter, avec un fichier clair, nettoyé pour que demain quand les congolais auront posé l’acte, il faut que les résultats soient en concordance avec l’acte qu’ils auraient posé. [dans ces conditions vous espérez gagner?] bien sûr avec les bulletins nous allons surveiller la tricherie, nous ne connaissons pas la machine à voter, de toutes les façons elle est illégale. Le peuple congolais a dit pas de machine à voter, élections crédibles, apaisées et transparentes “, a-t-il précisé.

Le cortège de Fayulu avance à pas de tortue de l’aéroport. Plusieurs centaines de militants l’accompagnent. La police a tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de dissuader les militants, et ces derniers ont répondu par des projectiles.

Lire aussiRetour de Fayulu : A N‘djili les militants chantent : « Non ! Non ! Jamais ne passera! Machine à voler jamais ne passera »

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici