Procès Kabund-Loseke: Le ministère public propose l’examen de fond du dossier

Ecoutez cet article

Le bras de fer judiciaire se poursuit entre l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), dirigée par Felix Tshisekedi et Jean-Marc Kabund, et l’aile conduite par le Premier ministre Bruno Tshibala et Tharcisse Loseke. Le ministère public propose, ce vendredi 6 avril 2018, à la cour d’examiner le fond de dossier.

Dans son réquisitoire, le ministère public a demandé aux juges d’instruire le dossier dans le fond après avoir rejeté les exceptions soulevées par la défense du camp de Tshibala sur la forme.

Ces exceptions portées notamment sur le défaut de qualité, l’obscurité de l’exploit, défaut d’objet dans le chef de Jean Marc Kabund, et incompétence territoriale du tribunal de paix Kinshasa-Matete. L’affaire a été prise en délibéré.

Dans sa citation directe, Jean-Marc Kabund demande l’annulation des actes notariés au Tribunal de paix de Kinshasa-Matete, en décembre 2017, ayant entériné les résolutions du congrès convoqué par Bruno Tshibala pour succéder à Étienne Tshisekedi à la présidence de l’UDPS. Kabund a accusé Tharcisse Loseke de faux en écriture, usage de faux, imputation dommageable et dénonciation calomnieuse. Kabund s’attaque également à la nationalité belge de Loseke.

Le deux parties devraient encore se retrouver le mardi 10 avril prochain pour que la justice interprète l’article 26 des statuts de l’UDPS à la demande du camp Tshibala et Loseke.

Stanys Bujakera Tshiamala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici