Ecoutez cet article

C’est une révélation surprenante. Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), ancien parti au pouvoir aujourd’hui dans l’opposition est déjà très instable depuis peu. Le Secrétaire Permanent, Emmanuel Ramazani Shadary voit sa gestion du parti décriée par les nombreux autres cadres et militants. À cela s’ajoute le silence mythique et légendaire de Joseph Kabila qui semble ne rien arranger du tout. Comme si cela ne suffisait pas, Politico vient de tomber sur un audio au contenu explosif sur un entretien téléphonique, une conversation attribuée par nos sources au Secrétaire Permanent Adjoint Ferdinand Kambere et à Dunia Kilanga, Secrétaire National du PPRD. Un contenu qui vient éclabousser Emmanuel Ramazany Shadary, actuellement deuxième personnalité de ce parti après Joseph Kabila.

On y apprend que Shadary s’est rapproché ces jours-ci d’Adolphe Lumanu qui, selon des propos rapportés par Dunia Kilanga, « a traversé à l’Union sacrée ». Shadary est accusé de se rendre secrètement chez Lumanu pour se diriger ensemble, sans gardes du corps, dans des destinations inconnues.

« Ça fait trois à quatre jours, il commence à sortir le matin. Il va chez Lumanu à la maison. Ils entrent dans le véhicule de Lumanu. Il laisse ses gardes à lui chez Lumanu. Les deux sortent et partent. Or, il y a une à deux semaines, le SP (Secrétaire Permanent, donc Shadary, ndlr) a dit à moi que Lumanu a traversé. Mais ils sont devenus ces jours-ci des grands amis. À la dernière réunion du FCC, c’est Lumanu qui a parlé au nom de Shadary », explique Dunia Kilanga à Ferdinand Kambere qui lance à son tour en swahili : « Que Dieu nous aide ». Authentique.

Les malaises sont aussi dans les chefs des autres cadres du PPRD. Dans un groupe whatsapp, Yves Kisombe, cadre du PPRD et ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous Joseph Kabila, ne cache pas son pessimisme quant à l’avenir de leur Parti. Il estime que l’opinion a le « droit » de savoir que « les intérêts personnels, source de guerres intestines, sclérosent le parti et que l’immobilisme le plonge dans le coma. Si cela peu provoquer un sursaut, tant mieux ». Il souligne malheureusement « ne rien voir de bon à l’horizon pour le PPRD » son Parti.

La galère de Kambere et de Kilanga

Tout est parti des jérémiades de Dunia Kilanga qui insiste être dans une situation financièrement intenable. “Nous souffrons. Moi je souffre. Je ne veux pas que les gens sentent ça”, persiste le Secrétaire national du Parti de Joseph Kabila. En toile de fond, la gestion des finances du Parti. À l’en croire, l’argentier de Joseph Kabila, Moïse Ekanga, lui a dit “n’être pas d’accord avec la manière dont le Parti marche. On donne les moyens, on ne voit pas ce que ça sert”.

Cette galère est également partagée avec Ferdinand Kambere, l’un des secrétaires permanents du PPRD. Il dit son regret de n’être pas en mesure de trouver des collations pour les journalistes après leurs activités. “C’est une humiliation”, reconnaît-il. Pour illustrer davantage sa disette, Ferdinand Kambere fait savoir qu’il n’a plus de collaborateurs, faute de moyens.

Stéphie MUKINZI
Politico.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici