Ecoutez cet article

Trois jeeps de la police nationale congolaise (PNC) sont arrivées sur l’avenue de l’enseignement où les militants de l’UNC et de l’ECIDE manifestent ce lundi après la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre.

Les militants de l’UNC contestent la désignation de Fayulu tandis que ceux de l’ECIDE sont en liesse pour le choix porté sur leur leader.

“Manifestez dans le calme et n’empêchez pas la circulation (…) ne provoquez pas les gens”, a dit un officier de la police aux militants de l’ECIDE qui scandent “Fayulu président”.

Aucun incident n’est rapporté pour l’instant.

Contexte

Fayulu (62 ans) s’est présenté à la présidentielle comme candidat de la plateforme “Dynamique de l’opposition”.

Diplômé en économie de l’université Paris XII et détenteur d’un MBA à l’European University of America, à San Francisco, en Californie, il a participé à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle il était vice-président de la Commission Économie, Industrie et PME.

En 2011, il avait battu campagne pour Etienne Tshisekedi. Ainsi adoubé par ses pairs de l’opposition, il n’a plus beaucoup de temps pour mettre sa machine électorale en marche.

La CENI a déjà lancé l’opération des témoins et observateurs pour les élections du 23 décembre et la campagne électorale commencera le 22 novembre, dans 11 jours.

Christine Tshibuyi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici