Jonathan Seke Mavinga n’est plus directeur du Centre national de traitement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

« Il avait présenté sa démission avant même l’audit du fichier électoral par les experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Il avait expliqué qu’il était malade et qu’il ne pouvait plus continuer. Le bureau de la CENI lui avait dit d’attendre la fin de l’audit. Et c’est récemment que sa démission a été acceptée », a expliqué à ACTUALITE.CD un membre du bureau de la CENI qui a requis l’anonymat.

Expert en développement de système de traitement des résultats électoraux, il était parmi les membres de la CENI qui présentait et expliquait le principe de la machine à voter. Il était en première ligne dans la promotion de la machine à voter notamment à l’Assemblée Nationale.

actualite.cd

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici