Ecoutez cet article

Le cortège de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe était finalement arrivé à Limete, au siège de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) à 18H. Escorté par la police et des milliers de militants, les deux leaders de l’opposition avaient eu du mal à quitter l’aéroport international de Ndjili d’abord et à traverser ensuite les communes de la Tshangu. Le boulevard Lumumba était bloqué complètement.

Plusieurs fois, la police avait utilisé des grenades lacrymogènes et des tirs de sommation pour dégager la voie et permettre au cortège de se frayer un chemin. Ils sont plusieurs milliers de militants de l’UNC (Union pour la Nation Congolaise) et de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), qui sont arrivés au siège du parti de Félix Tshisekedi.

Les deux leaders de l’opposition reviennent à Kinshasa après avoir annoncé un accord de coalition, à Nairobi, au Kenya, soutenant la candidature du président de l’UDPS à la présidentielle du 23 décembre.

Le 11 novembre, à Genève, les deux hommes avaient désigné avec cinq autres leaders de l’opposition le député Martin Fayulu pour représenter leur camp à cette élection présidentielle à un tour. Ils avaient finalement retiré leurs signatures pour se conformer, disent-ils, à la volonté de leurs bases respectives.

Ils reviennent à Kinshasa en pleine campagne électorale et quelques jours après le retour de Martin Fayulu.

Actualité

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici