Ecoutez cet article

L’Engagement Citoyen pour le Développement (ECiDé) annonce le report du voyage de son autorité Morale, Martin Fayulu Madidi, qui devait se rendre dans le grand Équateur. Ce report fait suite à la récente interdiction des manifestations publiques dans le but de contrecarrer la seconde vague de coronavirus.

« Contre toute attente, le pouvoir en place, invoquant des mesures sanitaires de lutte contre contre la Covid-19, a subitement décidé de l’instauration d’un couvre-feu et de l’interdiction des manifestations publiques sur l’ensemble du territoire national pour manifestement, contraindre le président élu à ne pas effectuer de déplacement dans les capitales de l’Équateur et de la Mongala où la population l’attend avec impatience», peut-on lire dans ce communiqué signé par Devos Kitoko, Secrétaire général de l’ECIDé.

Pour le parti politique cher à Martin Fayulu, ces mesures traduisent la dérive dictatoriale du pouvoir illégitime en place.

« L’ECIDé considère que ces mesures, aux visées politiciennes et inutilement étendues à certaines entités non-touchées par la Covid-19, sont de nature à porter atteinte aux libertés publiques et traduisent, à n’en point douter, la dérive dictatoriale du pouvoir illégitime en place », rapporte le même communiqué.

S’agissant du voyage de Martin Fayulu prévu ce 19 décembre, le communiqué renseigne que l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 va reprogrammer son voyage pour communier avec le peuple qui l’a élu massivement.

Signalons que parmi les mesures prises par le Gouvernement et qui sont entrées en vigueur vendredi 18 décembre dernier, on note l’ Interdiction des marches publiques, des productions artistiques et des kermesses, des cérémonies festives et des réunions de plus de dix personnes.

Carmel NDEO
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici