Le Panel d’experts de la société civile exige la démission du Premier ministre Bruno Tshibala pour « préserver l’image et la dignité de la République », rapporte Dieudonné Mushagalusa, coordonnateur de cette structure. Il reproche à Bruno Tshibala le népotisme, les bagarres, la mauvaise gestion et l’incompétence.

«Nous avons appris avec amertume les évènements malheureux qui se sont succédés à la Primature depuis la prise de fonctions de l’actuel Premier ministre. Nous exigeons immédiatement la démission de M. Bruno Tshibala pour préserver la dignité et l’image de la République. A défaut de sa démission, nous exhortons le Parlement d’organiser sa déchéance dès la session de mars 2018», a dit à la presse Dieudonné Mushagalusa lundi 12 mars à Kinshasa.

Il exhorte sa famille politique de proposer au chef de l’Etat un autre candidat Premier ministre qui «permettra au pays de cheminer vers les élections libres et transparentes».

Une démission inconcevable

Réagissant à cet appel à la démission, le Conseiller principal chargé du Collège diplomatie et coopération à la primature affirme que la démission du Premier Ministre est inconcevable. Pour Alfred Ndinga, le gouvernement Tshibala a reçu une mission qu’il exécute valablement.

«Il a été confié au gouvernement de Tshibala certaines missions. Aujourd’hui, l’opinion sait que grâce à ce gouvernement, la paix est retrouvée dans le Grand Kasaï. Ce qui a permis que les Kasaïens puissent s’enrôler massivement. En ce qui concerne le financement des élections, l’enveloppe est passée de 20 millions à près de 50 millions par mois. Ce sont des réalisations incontestables», réplique Alfred Ndinga.

radio okapi

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici