Ecoutez cet article

Des hommes armés non identifiés ont enlevé dimanche 1 avril un prêtre catholique dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) alors qu’il revenait d’une paroisse où il a célébré la messe pascale.

Il s’agit de l’abbé Célestin Ngango, curé de la paroisse catholique de Karambi (chefferie de Bwisha) qui a été kidnappé par des inconnus armés à une dizaine de kilomètres de Rutshuru-centre. Selon le vicaire général du diocèse de Goma, Louis De Conzague Nzabanita, les ravisseurs exigent une rançon de 500 milles dollars pour libérer l’otage.

« Il revenait du succursale de Rugarama. Les assaillants ont arrêté son véhicule et l’ont emmené à une destination inconnue. Ils ont laissé son chauffeur continuer la route. Ils ont appelé les confrères à la paroisse pour exiger 500 000 dollars afin de libérer le curé. Au lieu de fêter la pâques, nous sommes dans la tristesse. Dans cette zone il y a des gens armés qui opèrent régulièrement, nous ne savons pas les identifier correctement », a dit Louis De Conzague Nzabanita, vicaire général du diocèse de Goma.

Dans le territoire de Rutshuru, des cas d’enlèvements sont fréquents comme dans la plupart des territoires de l’Est de la RDC où sévissent une centaine femme groupes armés et des rebelles étrangères. Ces actes sont souvent attribués aux groupes armés en complicité avec des jeunes de la région.

le rapt de l’abbé Ngongo s’ajoute à des multiples cas d’enlèvements des travailleurs humanitaires , commerçants et villageois dans le Nord-Kivu.

Deux prêtres catholiques, Charles Kipasa et Jean-Pierre Akilimali de la paroisse “Marie, Reine des Anges” avaient été enlevés en juillet 2017 dans le territoire de Beni sont restés en captivité.

A cela s’ajoutent les trois prêtres de la paroisse de Mbau (Territoire de Beni) enlevés depuis octobre 2014 et qui ne sont jamais retrouvés.

Patrick Maki

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici