Ecoutez cet article

L’accord signé à Nairobi, au Kenya, ce vendredi 23 novembre 2018, entre Félix Tshisekedi, président de l’UDPS, et Vital Kamerhe, président de l’UNC, prévoit que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social puisse soutenir, cinq ans après (2024), le candidat de l’Union pour la Nation Congolaise à l’élection présidentielle.

Dans un premier temps, Kamerhe et son le parti sont censés soutenir Félix Tshisekedi pour remporter la présidentielle du dimanche 23 décembre.

“Après que chaque leader a servi pendant un mandat, la compétition sera ouverte de manière démocratique, libre et transparente”, dit l’accord dont Diaspordc dispose d’une copie.

Pour ce faire, les deux formations politiques ont plébiscité Kamerhe comme directeur de campagne de la coalition “Cap pour le Changement”, née de ce compromis.

L’accord de Nairobi repose également sur le partages des postes, une fois Tshisekedi élu. Le texte prévoit que l’UDPS cède la primature, la présidence du Sénat, la direction de la Banque Centrale, le ministère des Finances, le ministère des Infrastructures, le ministère de la Justice et celui de la Défense à l’UNC.

L’autre engagement pris par Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, est de mutualiser les moyens humains, politiques, diplomatiques, matériels, financiers et le savoir-faire pour la “victoire suprême”.

Stanis Bujakera Tshiamala

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici