Ecoutez cet article

Une bonne partie de l’opposition se montre très critique envers l’actuel fichier électoral et exige une expertise externe pour le valider. Dans une communication conjointe faite au siège du MLC, plusieurs forces de l’opposition rejettent également la machine à voter.

Dans une déclaration commune ce mercredi 11 avril, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le Mouvement de Libération du Congo (MLC), l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Congo Na Biso (CNB) et la plateforme Ensemble pour le changement contestent les chiffres publiés par la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI) sur le nettoyage du fichier électoral, et exigent des mesures correctives « pour garantir la crédibilité des résultats des prochaines élections ».

« La CENI a affiché des chiffres manifestement et intentionnellement inexacts de 40 287 387, soit un gap de 29,151 électeurs. Ce qui dénote le caractère peu sérieux du travail de la CENI. Le nombre excessivement élevé de doublons détectés et l’enrôlement irresponsable des bébés et enfants dénotent une tentative de tricherie en amont. Ce qui constitue des actes inciviques et susceptible des poursuites judiciaires. Face à ces dérives les opérations d’enrôlement de nettoyage et consolidation du fichier électoral, l’audit du fichier électoral et du serveur central s’impose, suivi de la publication des radiés et des mineurs enrôlés par circonscription, l’annulation et le retrait des cartes invalides, afin d’éviter toute exploitation ultérieures lors du vote », disent-ils.

Felix Tshisekedi, président de l’UDPS, Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC, Jean Baudoin Mayo secrétaire général de l’UNC et Pierre Lumbi, vice-président de la plateforme Ensemble que dirige Moise Katumbi, ont également rejeté l’usage de la machine à voter aux prochains scrutins pour notamment son caractère « inconstitutionnel ». Ils disent également prendre acte de la position du gouvernement Sud-Coréen « sur le risque d’une fraude à grande échelle en cas de l’utilisation de la machine à voter proposée par la CENI ».

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avait publié vendredi 6 avril dernier, les statistiques des électeurs par entités électorales. Selon les chiffres présentés par Corneille Nangaa, président de la CENI, le fichier actuel compte au total 40 287 387 électeurs. 5 381 763 doublons ont été radiés et 902 290 mineurs.

Stanys Bujakera Tshiamala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici