Ecoutez cet article

Le meurtre d’Olivier Mpunga est le sujet le plus commenté par les acteurs politiques. Après le coup de gueule de l’opposition et associations chargées des droits de l’homme, c’est le tour de Martin Fayulu de tirer sur le régime Tshisekedi.

Dans un message publié sur Twitter ce lundi 20 décembre, le président national de l’ECIDé remet en cause l’État de droit prôné par le régime Tshisekedi depuis le début de ce quinquennat.

« L’État de droit est en péril en RDC. Le jeune Olivier Mpunga est torturé et tué dans les locaux de la police dans une affaire purement privée. Sincères condoléances à sa famille. Nous exigeons une enquête sérieuse pour faire toute la lumière sur cet odieux assassinat », a déclaré Martin Fayulu.

Et d’ajouter : « Pour avoir décrit la mauvaise gouvernance, Idengo est condamné à 10 ans de prison par le tribunal militaire de Goma. Victime de sa liberté d’expression, Luc Malembe est gardé en prison à Bunia. Cependant, les fossoyeurs de la République sont en liberté. Exigeons leur libération ».

Olivier Mpunga, âgé de 32 ans, a été retrouvé mort dans l’un des locaux des services spéciaux de l’Inspection provinciale de la Police nationale congolaise ville de Kinshasa (IPKIN). Il a été arrêté, menotté et frappé par des agents des forces de l’ordre. D’après de nombreuses sources, ce jeune de 32 ans a été arrêté dans le cadre de l’affaire d’une voiture donnée en gage.

GABA.T
Objectif-infos

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici