Ecoutez cet article

La famille politique de Joseph Kabila demeure intransigeante face au processus électoral en RDC qui d’après elle a perdu son caractère inclusif depuis l’entérinement et l’investiture du bureau Denis Kadima à la commande de la commission électorale.

Au cours d’une interview accordée au Jeune Afrique publiée ce mardi 14 décembre, Néhémie Mwilanya a affirmé que la RDC va mal à tous les niveaux qu’il s’agisse de la politique, de l’économie ou du social.

D’après lui, le président congolais Félix Tshisekedi a fait sombrer le pays par rapport à l’état laissé par son prédécesseur Joseph Kabila

« Le pays va mal, c’est une évidence. Si l’on prend la situation que Joseph Kabila a laissée le 24 janvier 2019, sur tous les plans, qu’il s’agisse de la politique, de l’économie ou du social, on constate qu’il y a une véritable fracture. Aujourd’hui, vous avez d’un côté le pouvoir et de l’autre, le peuple », a-t-il déclaré.

Cela explique, insiste ce cacique du Front Commun pour le Congo, l’adhésion du camp Kabila au Front patriotique, une alliance de circonstance pour dire non à la CENI qui serait « capitalisée ».

Le FCC de concert avec Lamuka, les laïcs catholiques et protestants, quelques mouvements citoyen étaient sur le terrain pour contester le processus électoral.

Info 7/ MCP

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. Mais Monsieur le donneur de leçon d’aujourd’hui en votre temps quel étais l’état de votre gestion? le pays étais près que inhabitable vu que toutes les artères étais transformé en fausse communes? là c’étais bien fait de votre part? mais à ce jour oui le pays va mal à tout les niveaux mais les peuples ne sont pas meurtris comme nous l’avions déplorer à l’époque de gestion.
    Donc tout porte à croire que vous êtes mécontent dans votre camp parce que ce régime n’est pas sanguinaire.
    Le pays va bien si bien que vous vous êtes arranger pour bloquer l’avancement logique et réel du pays.
    ALLONS SEULEMNT

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici