Ecoutez cet article

Le procès en appel de Vital Kamerhe, condamné au premier degré à 20 ans de travaux forcés pour détournement des fonds alloués aux travaux de 100 jours du président de la République Félix Tshisekedi, redémarre ce lundi à Kinshasa. Une phase très décisive qui intervient après plusieurs demandes de mise en liberté provisoire rejetées. Du côté de la défense, l’on demeure toutefois sereine et s’attend à la libération de VK.

Joint par nos confrères de Top Congo, Me Kabengele n’a pas voulu commenter sur la présence ou non du leader de l’UNC à cette audience. Il sied de signaler que plusieurs messes et cultes ont été organisés dans différentes coins de la RDC pour recommander à Dieu cette phase du procès.

La Cour d’appel de Kinshasa a condamné lundi dernier David Blattner à vingt ans de travaux forcés pour détournement des fonds destinés à la construction du saut-de-mouton, dans le cadre du programme de 100 jours du président de la République Félix Tshisekedi. Il avait été acquitté en juillet dernier par le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.

Les proches du président national de l’UNC avaient dénoncé la condamnation du Directeur Général de la société Safricas alors que ce dernier n’est plus au pays. Ils affirment que David Blattner ne viendra jamais faire la prison en RDC. Ils estiment que cette condamnation est une façon de crédibiliser la condamnation déjà programmée de Vital Kamerhe.

4pouvoir

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici