Siégeant au premier degré, en chambre foraine, le Tribunal militaire de garnison de Matadi a rendu ce 07 Mars 2018 dans la soirée son jugement dans la cause inscrite sous RP 244/17. Cette cause opposait l’auditeur militaire de garnison de Matadi (ministère public) contre 31 prévenus membres présumés du mouvement politico-religieux ex Bundu Dia Kongo (BDK) et/ou du parti politique Bundu Dia Mayala (BDM) dont 5 femmes. Après plus de deux mois d’instruction, le Tribunal a prononcé enfin le verdict tant attendu.

Poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel et meurtre, les prévenus sont désormais fixés sur leur sort, après 14 mois d’attente. Ainsi, dans son jugement, le Tribunal a acquitté 15 prévenus dont 3 femmes et a lourdement condamné 16 autres prévenus. Les condamnations ont été prononcées de la manière suivante :

5 prévenus dont deux 2 femmes ont été condamnés à la peine de mort, sans aucune possibilité de bénéficier de mesures de grâce ou d’amnistie avant 5 ans

11 prévenus ont été condamnés à la peine de 10 ans de servitude pénale principale (SPP) sans aucune possibilité de grâce ou d’amnistie avant 5 ans.

Le collectif des avocats des prévenus dit ne pas apprécier le fait que le Tribunal soit allé même au-delà du réquisitoire du ministère public, en prononçant la peine capitale contrairement à la peine de 10 ans de SPP qu’avait requise le ministère public. Les avocats ont souligné vouloir interjeter appel contre ce jugement devant la Cour militaire pour « mal jugé ». Les avocats ont qualifié ce jugement de « décision politique ».

Dany KINDA-N’ZITA

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici