Ecoutez cet article

Depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi à la tête de la République Démocratique du Congo, l’on observe plusieurs arrestations de plusieurs intouchables du régime passé. Etonnement, après la médiatisation de ces arrestations, moins de trois mois plus tard, les personnes incarcérées dans la prison centrale de Makala sont pour la plupart libérées dans un silence absolu.

En effet, ce vendredi 12 février 2021, l’ancien directeur général de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP ), Jean Kimbembe Mazunga a été libéré

Placé en détention préventive à la prison centrale de Makala depuis novembre 2020, l’ex-patron de la SCTP était poursuivi par le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Matete pour détournement de deniers publics et faux en écriture.

Pour certains analystes, Kimbembe aurait détourné des fonds à l’ONATRA. Trois mois plus tard, dans un silence absolu, il est libéré. Quid des indices sérieux de culpabilité qu’avait le Procureur pour justifier sa culpabilité? Où sont les millions qu’il aurait détournés? Avec ces arrestations et libérations spectaculaires, plusieurs personnes ne croient plus à l’Etat de droit tant vanté par le fils du sphinx de limete Félix Tshisekedi.

Néanmoins, pour les proches de cet ancien Conseiller du président Kabila, libération de Jean Kimbembe Mazunga confirme réellement qu’il n’y était pour rien dans tout ce que la justice lui reprochait.

Joël Imbole
Bosolo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici