Ecoutez cet article

Dès l’annonce de la mort du député Michel Ilunga Kouvas ce lundi 22 février alors qu’il devrait être évacué vers l’Afrique du Sud pour des soins appropriés, la toile s’est enflammée avec des spéculations de tous genres sur les raisons supposées de son décès.

Pour certains, la mort de cet élu de Kolwezi a été causée suite à l’infection au coronavirus alors que d’autres attribuent cette mort jugée suspecte à un empoisonnement. Chacun y va selon qu’il veut et comme une traînée de poudre la seconde version s’enracine davantage dans les conversations.

Difficile de se faire une idée précise sur les circonstances de cette mort qui n’a pas laissé indifférent plus d’une personne.

C’est alors que décide d’intervenir Maître Jean-Jacques Nguz, l’un des proches du défunt. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le deuxième suppléant de l’honorable Kouvas, réfute la version de Covid-19.

« Contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, l’Honorable Michel Kouvas n’est pas décédé à cause du Coronavirus», indique-t-il. « On a eu à faire trois tests de Covid-19 qui étaient négatifs. L’hôpital dans lequel il était interné, est un grand hôpital qui sait maîtriser Coronavirus», poursuit-il (…) Lui-même l’honorable était en contact avec sa famille sans protection. Donc évitez de publier n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Il n’est pas mort du Covid-19, je le répète».

Quant à la deuxième version liée au poison qui incrimine certaines personnalités, celle-ci est également balayée par un revers de la main. Maitre Jean-Jacques NGUZ soutient mordicus qu’il n’en est pas question.

« Ceux qui ont connu l’honorable, s’ils voient son corps, ils vont le reconnaître. Il a gardé sa masse, il était en bonne santé. Il est mort jeune et au mauvais moment. Par rapport aux spéculations de poison, c’est du n’importe quoi. l’honorable a quitté Kolwezi accompagné de sa famille (…) Sa fille et sa femme étaient là. Madame Fi Masuka ne savait même pas que l’honorable était souffrant. Elle est venue rejoindre la famille à Lubumbashi pour peser de tout son poids afin que l’honorable soit évacué rapidement vers l’Afrique du Sud. Cette dame a compati avec la famille. L’Honorable n’a pas été empoisonné », conclut-il dans cette vidéo de plus de 6 minutes.

Contacté, Maître Jean-Jacques Nguz maintient sa version des faits. Selon ce proche de l’Honorable Michel Kouvas, le président de l’ACJD n’est pas mort du Covid-19 non plus du poison.

L’honorable Kouvas serait décédé suite à une courte maladie ? Le mystère demeure !

Stanislas LUMWANGA, depuis Kolwezi
Election-net

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici