Ecoutez cet article

À Kinshasa, une plainte sera déposée ce mercredi 22 septembre contre l’UDPS et la Police pour saccage du siège du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) de Martin Fayulu Madidi.

C’est le député national Ados Ndombasi, élu de ce parti, qui a livré cette information à 24H.CD.

« Nous allons porter plainte contre la Police et contre l’UDPS. On ne peut pas continuer comme ça, nous allons porter plainte dès ce mercredi », a-t-il annoncé.

Le formation politique de Martin Fayulu accuse les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) d’avoir saccagé son siège situé sur le Boulevard Triomphal dans la commune de Kasa-vubu à Kinshasa, lors d’une manifestation de ces derniers, mardi 21 septembre, aux alentours du Palais du Peuple.

Les militants du parti présidentiel ont jeté des projectiles et blessé les militants de l’Ecidé qui se trouvaient au siège de leur parti.

Quant à elle, la Police nationale congolaise (PNC) est accusée d’être complice et ce, selon Ados Ndombasi.

« La Police est arrivée en retard. Vous devez savoir qu’aujourd’hui, il y a une Police qui est complice. Nous sommes en face d’une Police qui soutient les actes de violences commis par l’UDPS. Nous devons le dire clairement, nous LAMUKA, nous sommes pacifiques, nous n’avons jamais tué des policiers, nous n’avons jamais incendié des Transco, nous n’avons jamais brûlé un parti politique », a-t-il déclaré.

Tenez : la marche de l’UDPS du mardi 21 septembre a été organisée pour soutenir les institutions du pays.

Olivier Rolland Tshimanga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici