Ecoutez cet article

Revue de presse du mercredi 15 décembre 2021.

Plusieurs sujets intéressent la presse congolaise mercredi 15 décembre. Des supputations de la nomination de Vital Kamerhe comme Premier ministre, la recommandation du Parlement de supprimer la taxe RAM ainsi que l’inscription de la Rumba congolaise au patrimoine immatériel de l’UNESCO sont autant de titres à lire.

Le Journal qui livre l’information sur la nomination de Vital Kamerhe comme Premier ministre se base sur la question orale avec débat adressée au Premier ministre Sama Lukonde, par le député national Likinda du FCC. Selon lui, le gouvernement Sama Lukonde ne met pas les bouchées doubles pour le social de la population et l’application du programme du chef de l’Etat. A en croire le tabloïd, la programmation en plénière de la question orale ne serait qu’une question de jours et pourrait achopper sur une motion de défiance à l’endroit du chef de l’Exécutif national.

Avec cette tournure de choses, il va de soi que Félix Tshisekedi risque de rabattre les cartes de façon à nommer son ancien Directeur de cabinet Vital Kamerhe à la Primature pour que l’Accord de Naïrobi ayant enfanté le CACH se mette réellement en place, croit savoir Le Journal, qui décortique aussi le discours du Chef de l’Etat : « En effet, dans le secteur de l’eau et de l’électricité ainsi que de la Santé, pour ne citer que ceux-là, la plupart des projets en cours souffrent d’un manque de coordination et d’une faiblesse de pilotage. »

Pour sa part, La Prospérité rapporte que deux jours après la demande exigée par la commission Economique, Financière et Contrôle budgétaire (ECOFIN) de l’Assemblée nationale, dans l’affaire du Registre des Appareils Mobiles (RAM), la commission Economique, Financière et Bonne gouvernance du Sénat s’est aussi invitée à la manœuvre.

En effet, au cours de la plénière du Sénat du 13 décembre 2021, Célestin Vunabandi, Vice-président commission ECOFIN, a également demandé la restitution aux usagers des fonds qui ont été indûment perçus et l’organisation des consultations techniques avec les professionnels des télécoms en RDC pour repenser complètement le RAM, ajoute le quotidien.

A en croire le sénateur Célestin Vunabandi, la commission Ecofin a noté une grande opacité dans la clé de répartition des recettes de la taxe RAM, entre l’Etat congolais et les autres opérateurs impliqués, complète Forum des As.

C’est l’unanimité autour de la suppression du RAM, fait remarquer Le Potentiel.

Le quotidien rappelle : c’est en septembre 2021 au cours d’un exercice de contrôle parlementaire à l’Assemblée nationale, le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Augustin Kibassa Maliba, avait présenté un bilan positif et les avantages du RAM.

Dans le domaine culturel, L’Avenir se réjouit que la Rumba congolaise soit inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

À Kinshasa, une équipe autour de la ministre de la Culture, arts et patrimoine s’est réunie pour suivre de près cette conférence par visioconférence. Notons que cette candidature a été présentée conjointement avec la République du Congo Brazza. Il est prévu le festival Rumba parade pour célébrer cette inscription. A vrai dire, cette inscription de la rumba congolaise au patrimoine culturel immatériel de l’humanité vient d’ouvrir la porte aux Congolais pour mieux vendre ce style de musique à travers le monde par des projets, estime le tabloïd.

Radio Okapi

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici